Festivals : dans mon ecocup il y a ...

L'été est la saison des festivals. Vieilles Charrues, Solidays, We love Green, les Francofolies...l’année dernière ils ont fait danser près de 6 millions de festivaliers. Parce qu’il fait trop chaud, parce qu’on danse trop ou tout simplement parce qu’on a envie de partager un moment convivial, toute occasion est bonne pour faire un tour à la buvette.

 

Pour le chanteur des Wampas, groupe de rock français, la boisson plébiscitée c’est la bière, au motif qu’ “Un concert rock sans petite mousse, c’est un peu comme une guitare sans ses cordes”. En moyenne, 7500 hectolitres de bière seraient consommés lors de la saison des festivals d’après une grande brasserie alsacienne, dont 2700 hectolitres de bière rien que pour l’édition 2016 du Hellfest. Si la bière est la boisson la plus vendue, elle n’est pas la plus consommée en volume. Le deuxième pilier du festival, c’est l’eau. Le festival interceltique de Lorient achemine chaque année l’équivalent de deux semi remorques chargés de 66 palettes, représentant environ 100,000 litres. Vin et boissons chaudes, de manière surprenante, se talonnent à la troisième place des boissons les plus consommées lors des festivals. Durant l’Oktoberfest c’est environ 7 millions de litre de bière écoulés pour 1 million de litres d’eau et limonade et 250,000 litres de café ou thé.

 

Anticiper les conditions météo pour mieux cerner les besoins des festivaliers et gérer le stock des boissons et des victuailles est la condition d’un festival réussi ! Brasseurs et autres partenaires, prenez en note !


 

 

Partager l'article sur :