Petite pluie, grand dérapage

Lorsqu’il pleut, une attention supplémentaire au volant est requise afin d’éviter tout accident. La pluie réduit d’abord notre champ de vision. La perception des distances, des autres véhicules et de leur allure est brouillée.

 

Une chaussée mouillée diminue ensuite l’adhérence du véhicule et produit un phénomène d'aquaplaning. Les pneus font la jonction entre le véhicule et la route. Les rainures à la surface du pneu permettent d’évacuer l’excédent d’eau : plus un pneu est neuf, plus les rainures sont profondes. Or lorsque la quantité d’eau qui se trouve sur la chaussée est importante et que le véhicule roule vite, l’eau n’est pas évacuée correctement : le conducteur perd le contrôle de son véhicule. Conjuguée à des pneus usés, la perte d’adhérence s'accroît.

 

A partir des données de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr), Metigate a pu démontrer qu’une journée de pluie entraîne environ 20% d’accident de plus que la moyenne avec un effet encore plus important sur un premier jour de pluie après une période sans précipitation. En effet, lorsque la route est sèche, une pellicule de poussière, de gomme et d’hydrocarbure se forme puis est absorbée par la première couche de macadam. Quelques gouttes de pluie ou un léger crachin suffisent pour faire remonter à la surface de la route cette pellicule extrêmement glissante et surprendre l’automobiliste ! Il faut attendre une heure environ de pluie constante pour “laver” la route et chasser cette pellicule. Cette pellicule est d’autant plus abondante que les jours de beau temps s’enchainent.

 

Giboulées de printemps, averses, pluie fine sur une route boueuse et tapissée de feuilles mortes, autant d’événements météorologiques qui créent des scénarios à risque pour l’automobiliste. A cet égard, les compagnies d’assurance ont tout intérêt à disposer de prévisions météorologiques extrêmement fines et de l’intelligence associée aux prévisions pour anticiper ces épisodes pluvieux, parfois très brefs et locaux. Cela permettrait aux différentes compagnies d’avertir de manière leurs clients de manière personnalisée et d’organiser leur plateau d’assistance en fonction.

 

Bibliographie pour enrichir le point de vue

http://www.mobileye.com/fr-fr/2016/10/30/intemperies-et-securite-routiere/


 

Partager l'article sur :